decarboxylation cbd

Décarboxylation du CBD : Qu’est-ce que c’est ? Comment faire ?

Réaction chimique durant laquelle les molécules qui composent le cannabis subissent des modifications, la décarboxylation revêt une importance capitale dans la fabrication de produits à base de CBD. C’est un terme qui revient souvent dans les étapes de conception d’un produit hautement riche en cannabidiol, mais en quoi consiste-t-il ? Quels sont ses utilités et les avantages de la décarboxylation du CBD ?

Fonctionnement de la décarboxylation du CBD

À l’état naturel, un jeune plant de chanvre ne présente pas forcément une concentration très élevée en CBD. Il faut savoir qu’au cours de ses toutes premières périodes de vie, il ne renferme que très peu de cannabinoïdes. Ces derniers descendent tous du CBGa qui subit lui-même différents changements au fur et à mesure que la plante grandit. C’est au cours de cesdits changements qu’apparaissent et se développent peu à peu les nouveaux cannabinoïdes. Si certains voient se modifier leurs structures, d’autres disparaissent tout bonnement.

Hep hep hep, une seconde avant d’aller plus loin, j’ai une information importante ! Si tu veux acheter du CBD au meilleur rapport qualité prix, fonces lire l’article : Meilleur site CBD, tu trouveras ton bonheur et des réductions !

Évidemment, ce ne sont pas les seuls changements que subissent les cannabinoïdes. Notez que dans la plante, ils se présentent généralement sous forme d’acides. Le CBD se présente notamment sous forme de CBDa. Contrairement au cannabidiol, ce dernier interagit difficilement avec le système endocannabinoïde, d’où la nécessiter de le modifier afin d’obtenir une molécule active. C’est là qu’intervient la décarboxylation.

Ce procédé consiste à éliminer du CBDa la molécule acide qui le compose de manière à obtenir du CBD décarboxylé. En définitive, pour transformer les cannabinoïdes bruts du cannabis en cannabinoïdes activés, il est nécessaire de procéder à la décarboxylation. Cette dernière peut avoir lieu lorsque les fleurs de cannabis sont exposées au soleil sur une période prolongée. Il en est également de même lorsque vous chauffez vos fleurs de cannabis à une certaine température.

Quelle température pour générer une décarboxylation ?

La transformation des cannabinoïdes ne se produit que lorsqu’ils sont soumis à de fortes températures. Ces dernières varient cependant en fonction des principes actifs que vous désirez obtenir. Notez qu’à l’origine, les deux principaux composés connus dans le cannabis, le THC et le CBD, sont tous deux issus de deux molécules : le THCa et le CBDa. Ce n’est qu’une fois le cannabis décarboxylé, naturellement ou manuellement, que les cannabinoïdes que nous connaissons bien (le THC et le CBD) apparaissent.

Si vous désirez faire sortir le CBD dans votre plant de cannabis, vous devez chauffer ce dernier à une température avoisinant les 160 ° à 180 °C pendant une durée comprise entre 20 et 30 minutes. La décarboxylation du THCa requiert quant à elle, une température d’environ 105 °C et un temps d’exposition estimé entre 30 et 45 minutes.

Notez qu’une décarboxylation peut engendrer une destruction partielle des terpènes du cannabis. Afin de les préserver au maximum, certains consommateurs décarboxylent leur cannabis à des températures plus basses, mais avec un temps d’exposition plus long. Pour réussir votre décarboxylation, vous devez impérativement contrôler la température à laquelle vous chauffez votre produit. D’autre part, il faut savoir que la décarboxylation permet de transformer le THC en CBN. Ce processus est d’autant plus rapide comparé à la transformation du THCa en THC.

Même si durant la décarboxylation le CBDa se transforme également en CBD, ce dernier contrairement au THC reste inoffensif. Qui plus est, le THC a tendance à s’évaporer plus vite comparé au CBD. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est plus intéressant de décarboxyler des variétés de cannabis présentant naturellement des concentrations plus élevées en CBD qu’en THC. Cela permet d’obtenir un produit final encore plus concentré en CBD et sur lequel la perte en THC est plus importante.

Décarboxyler le CBD : les bonnes pratiques

Pour décarboxyler le cannabis, vous avez le choix entre différentes méthodes. En revanche, pour réussir la décarboxylation du CBD, il convient de s’en remettre à quelques bonnes pratiques.

Vous pouvez utiliser des fleurs de cbd séchées ou des fleurs fraîches, mais c’est avec ces dernières qu’il vous est possible de conserver le plus de terpènes dans votre produit final. D’autre part, il faut savoir que les cannabinoïdes ne se trouvent pas dans la plante, mais sur la plante. Pour cette raison, vous n’avez pas besoin de hacher finement vos fleurs. D’ailleurs, si vous les grinder trop, cela risque de casser les trichomes.

Si vous souhaitez décarboxyler efficacement vos fleurs CBD, taillez-les en petits morceaux. Puis, placez-les dans un plat au fond duquel vous aurez mis au préalable un papier cuisson. Faites chauffer votre four à 110 °C et laissez-y votre plat durant 20 minutes. Cela étant afin de retirer toute l’humidité des fleurs. Une fois que vos fleurs prennent une couleur marron et un aspect friable, mettez-les de côté. En attendant qu’elles refroidissent, préchauffez encore une fois votre four, mais cette fois-ci à 115 ° C. Dans l’intervalle, émiettez légèrement vos fleurs avant de les recouvrir d’une feuille d’aluminium.

Pour maximiser le développement du CBD, enfournez vos fleurs pendant environ 60 ou 90 minutes. Après la décarboxylation, laissez vos fleurs refroidir sans retirer la feuille d’aluminium qui les recouvre. Et enfin, vous pouvez les stocker dans un contenant en verre que vous devrez garder dans un endroit sec et frais.

CBD décarboxylé : quels sont ses avantages ?

Qu’il s’agisse du CBDa ou du CBD, ces deux cannabinoïdes peuvent interagir avec le système endocannabinoïde. Ils agissent de différentes manières, mais comme je l’ai précisé précédemment, le SEC a plus de mal à traiter le CBDa. C’est pourquoi il s’avère important de procéder à la décarboxylation.

Le CBD décarboxylé impacte de manière plus significative le fonctionnement du SEC contrairement à son cousin le CBDa. Il vous permet de tirer profit de tout le meilleur du CBD. C’est d’ailleurs pour cette raison que la majorité des huiles de CBD sont plus concentrées en CBD, avec juste ce qu’il faut de CBDa. Je rappelle qu’il s’agit de deux substances inoffensives qui, contrairement au THC, n’engendrent aucun effet psychotrope.

La décarboxylation du CBD n’implique pas forcément d’éliminer totalement le CBDa qui est la forme brute du cannabidiol. Il faut savoir que ce dernier, combiné au CBD décarboxylé, optimise également l’effet d’entourage. Ce qui permet de renforcer davantage l’efficacité des cannabinoïdes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Mes bons plans CBD directement dans votre boite e-mail !